Guns N' Roses, Chili Peppers et Beastie Boys intronisés au Temple de la renommée du rock and roll


(Getty Images)

Certains des personnages clés n'étaient pas là, mais ceux qui étaient présents à la 27e cérémonie annuelle d'intronisation au Rock and Roll Hall of Fame samedi soir ont livré une célébration sincère et épique - pour le plus grand plaisir des deux gros joueurs aux tables VIP et les 6 000 « vrais » fans qui ont crié au balcon de l'hôtel de ville.

Une grande partie des nouvelles qui ont précédé l'événement se sont concentrées sur ceux qui l'ignoraient, que ce soit pour des raisons de santé (Adam 'MCA' Yauch des Beastie Boys et Rod Stewart des Faces) ou à cause de problèmes persistants avec les camarades du groupe - notamment Guns N ' Axl Rose de Roses, qui a été hué par la foule à chaque fois que son nom a été mentionné au cours de la soirée. Mais la déception et la rancune étaient rares tout au long de la fête de cinq heures et demie, qui était remplie de suffisamment de faits saillants verbaux et musicaux pour donner des palpitations aux éditeurs de HBO alors qu'ils la réduisaient à deux heures et demie pour son Première diffusion le 5 mai.



  SZA

Les pré-parties du Rock Hall of Fame illuminent Cleveland : Bowling avec Red Hot Chili Peppers ; Confiture à l'ancienne

Green Day, là pour introniser GNR, a démarré les choses avec fracas avec « Letterbomb » de « American Idiot » alors que Billie Joe Armstrong exhortait la foule à « se lever… C'est du putain de rock 'n' roll ! Ce n'est pas une putain de fête, c'est une fête, ma mère ! Cela a donné le ton à une soirée qui mêlait des feux d'artifice musicaux à des discours chaleureux et émouvants, mettant beaucoup de cœur dans le rock 'n' roll et se délectant des gloires passées pour, comme Armstrong l'a également dit, 'savoir d'où vous venez.'

Alors Bette Midler s'est étouffée en se souvenant de feu Laura Nyro comme «l'essence même de la ville de New York, vraiment, pas au sens graveleux et réel, mais au sens passionné, romantique, éthéré et maternel. Elle prendrait les gens les plus ordinaires dans les situations les plus ordinaires et les transformerait en personnages héroïques… » Carole King a noté que le « souhait le plus fervent » de feu Don Kirshner , recevant le prix Ahmet Ertegun des non-interprètes, « devait être intronisé dans cette institution emblématique » ; sa veuve, Sheila, a noté que Kirshner aurait eu 77 ans le 17 avril et a considéré l'intronisation comme 'le meilleur cadeau qu'il aurait pu recevoir'. Heureusement, Johnny Meeks de Gène Vincent 's Blue Caps - l'un des six groupes de soutien / groupes vocaux intronisés des années après leurs leaders - devait être intronisé la veille de ses 75 ans.

Le bassiste des Red Hot Chili Peppers, Flea, a laissé couler ses larmes en remerciant sa mère, le producteur Rick Rubin et d'autres – et s'est rappelé avoir joué au football de rue avec l'ancien batteur de GNR, Steven Adler, lorsqu'ils étaient adolescents ensemble à Los Angeles. Le coéquipier Anthony Kiedis, quant à lui, a remercié son ami de longue date et sa cohorte de l'avoir aidé à devenir propre. Et Ronnie Wood, Ian McLagan et Kenney Jones ont chacun rendu hommage aux regrettés membres de Small Faces, Steve Marriott et Ronnie Lane.

Il y avait aussi des moments de légèreté. Le discours d'intronisation hilarant du comédien Chris Rock pour les Chili Peppers a tiré sur Rose, habituellement en retard - 'Même s'il venait ici ce soir, il ne serait pas là maintenant' - et a également applaudi les Chili Peppers pour avoir porté des cravates noires plutôt que chaussettes tube sur leur, eh bien, vous savez, pour une occasion aussi formelle. John Mellencamp, quant à lui, a parlé de sa première rencontre avec Donovan, un héros depuis sa jeunesse (il a apporté une copie d'un premier album pour le prouver), alors qu'il se battait avec son guitariste dans un studio d'enregistrement de Los Angeles. Et LL Cool J s'est joint aux rires en décrivant sa première impression des Beastie Boys comme des « punks ».

Malgré ce que le guitariste Slash a appelé le 'drame' entourant l'intronisation de GNR, les anciens membres du groupe qui ont assisté - le guitariste original Izzy Stradlin et le claviériste continu Dizzy Reed ont rejoint Rose en tant que non-présentation - ont crédité le soutien des fans pour leur succès, qui a été bien accueilli à l'hôtel de ville. . Le batteur Matt Sorum, quant à lui, a parlé d'avoir été invité à rejoindre le groupe parce que Steven Adler avait été expulsé pour avoir consommé trop de drogue. 'J'ai dit:' Dans Guns N 'Roses, comment diable est-ce possible?!' Steven Adler mérite un prix pour CELA. Sorum a également avoué avoir introduit de la cocaïne dans le mélange de drogues dominé par l'héroïne de GNR; 'J'ai dit:' Vous devez vous réveiller et jouer du rock 'n' roll.

C'est exactement ce que les anciens élèves de GNR ont fait, déchirant un ensemble de trois chansons dirigé par Myles Kennedy d'Alter Bridge, qui chante également pour le groupe de Slash, et rejoint par l'ancien guitariste Gilby Clarke, qui n'était pas inclus dans l'intronisation. Armstrong a invité sur « M. Brownstone', tandis que 'Sweet Child O' Mine' et 'Paradise City' avaient la foule de la mairie sur ses pieds et pompaient ses poings collectifs. Les Faces ont skié dans Simply Red’s Mick Hucknall – qui travaille avec le groupe depuis 2009 – d’Angleterre pour un set serré qui comprenait « All or Nothing » des Small Faces ainsi que « Ooh La La » et « Stay With Me ». Et un consortium de Roots, Kid Rock et Gym Class Heroes’ Travie McCoy – avec les MC en survêtements Adidas verts – a rendu hommage aux Beastie Boys avec un medley qui comprenait « Sabotage » et « No Sleep ‘Til Brooklyn ».

Billy Gibbons et Dusty Hill de ZZ Top ont uni leurs forces avec Derek Trucks et Joe Bonamassa pour une féroce Freddie King salut de 'Hideaway' et 'Goin' Down'. Donovan a couronné son set de trois chansons en duo avec Mellencamp sur 'Season of the Witch'. Sara Bareilles a célébré Nyro avec 'Stoney End', l'intronisée en 2011 Darlene Love a chanté 'Will You Still Love Me Tomorrow' en l'honneur de Kirshner et Ledisi a chanté 'At Last' pour le segment In Memorium.

Les Chili Peppers ont clôturé la soirée avec 'By the Way', le récent hit 'The Adventures of Rain Dance Maggie' et une interprétation de 'Give It Away' qui accompagnait le batteur Chad Smith avec ses prédécesseurs. falaise martinez et Jack Irons. Le groupe a également été chargé de la finale all-star de la nuit et a amadoué Wood and Jones de Faces, Armstrong, Slash, George Clinton et le guitariste de Funkadelic Michael Hampton sur scène pour se défouler sur 'Higher Ground' de Stevie Wonder. 'Merci d'être resté', a déclaré Kiedis à la foule fatiguée mais toujours câblée - comme si quelqu'un aurait vraiment envisagé l'alternative.

Catégories Populaires: Prix , Culture , Entreprise , Pays , Paroles , Médias , Fonctionnalités , Latin , Concerts , Commentaires ,

A Propos De Nous

Actualités Du Cinéma, Émissions De Télévision, Bandes Dessinées, Anime, Jeux